Histoire de la marque Akrapovic

Les lignes d’échappements créées par un pilote pour des pilotes, disponible chez YAM 31.

Igor Akrapovic, ancien coureur et préparateur moto

Akrapovic Yam31 pot d'échappement moto Akra

En 1990, le pilote et préparateur moto Igor Akrapovic décide de fonder sa propre société à Ivančna Gorica. Avec plusieurs titres de champions en catégorie F1 et SBK, Akrapovic fait le choix de se reconvertir dans la production de pièces motos et monte son entreprise baptisée sobrement Akrapovic.

Préparateur talentueux, il se fait vite un nom sur la scène internationale grâce notamment à ses préparations sur des moteurs de course. Travaillant sur des machines dédiées à la compétition, il se rend vite compte que les lignes d’échappement disponibles sont peu qualitatives ou hors de prix. Pour combler cette absence d’offre équitable sur le marché de l’échappement sportif moto, Igor Akrapovic se lance dans la conception de lignes d’échappements.

silencieux-akrapovic Akrapovic Yam31 pot d'échappement moto Akra

Entrée en Championnat Pro Superbike

Les produits Akrapovic se font bien vite une belle réputation dans le milieu de la compétition. Dès 1993, le team Kawasaki Allemagne décide de tester l’un des échappements Akrapovic au sein du Championnat Pro Superbike. A peine testé, déjà approuvé, les échappements Akrapovic se frayent très vite un chemin parmi les écuries en championnat de Superbike. La marque slovène collabore alors avec des constructeurs aussi variés que Yamaha, Ducati, Honda, Suzuki et naturellement Kawasaki.
En 1997, la marque Akrapovic décroche sa première victorie dans une épreuve individuelle du WSBK grâce aux talents du Japonais Akira Yanagawa.

Le premier sacre mondial en WSBK

A la fin des années 90, l’entreprise slovène s’est largement développée et s’internationalise. L’atelier d’origine fait ainsi bientôt place à une véritable usine en 1999 tandis que l’ensemble des équipes japonaises participant au championnat du monde de Superbike se dotent d’échappements Akraprovic.

Un an plus tard, Akrapovic célèbre son premier titre de champion du monde en WSBK avec Colin Edwards. En cette même année 2000, la marque est présente aux côtés de Joerg Teuchert qui remporte le titre en catégorie 600 SS avec Yamaha.
Cette victoire en Superbike convaint d’autres marques de se laisser tenter par un équipement estampillé Akrapovic. Les échappements slovaques débarquent alors dans de nombreuses autres épreuves à l’instar de l’American AMA Superbike et du All Japan Superbike.Histoire marque : Akrapovic

Akrapovic s’initie aux quatre-roues

En 2002,  la marque fait son entrée dans la catégorie reine du championnat du monde de vitesse, le MotoGP.
A peine deux ans plus tard, Akrapovic met un pied dans le monde de l’automobile en développant une ligne d’échappement destinée à équiper une Formule 1. Il faut néanmoins attendre 2008 pour voir un échappement Akrapovic décrocher une victoire en course automobile. Cette première victoire sur quatre roues est l’œuvre du team Manthey-Racing Porsche 997 RSR au championnat BF Goodrich Long Distance ainsi qu’aux 24h ADAC au Nurburgring.

En 2009, la société Akrapovic bâtit sa propre fonderie afin de concevoir des pièces de haute qualité en contrôlant l’ensemble des procédures de fabrication. Au cours de la saison 2009, les échappements Akrapovic semblent faire leur effet puisque la marque cumule pas moins de douze sacres de Champion du Monde dans diverses disciplines de sports mécaniques dont huit en épreuves de motos tout-terrain.

akrapovic rossi GMT yamaha yam31